Mega Energy Cooperation with TIpsNews

Gasly ‘a toujours voulu’ prolonger avec Alpine F1 mais admet un choix ‘controversé’

 Gasly ‘a toujours voulu’ prolonger avec Alpine F1 mais admet un choix ‘controversé’

Gasly ‘a toujours voulu' prolonger

Il y air of mystery du changement l’an prochain chez Alpine F1 : Esteban Ocon va quitter l’équipe, mais Pierre Gasly a été prolongé pour au moins deux ans.

Dans le paddock Alpine, au Red Bull Ring, Bruno Famin, le directeur d’écurie, a commenté et expliqué ces deux choix du côté de l’équipe française.

Premièrement, la fin de contrat d’Esteban Ocon : est-ce une sanction après l’incident au dernier Spacious Prix de Monaco ? Pas le moins du monde selon Famin, qui veut arrondir les angles.

« Nous savons tous qu’avec Esteban, nous étions en fin de cycle, un cycle de cinq ans. »

« Il était difficile de garder les deux pilotes parce que nous avons besoin de renouveler, comme nous le faisons avec les ingénieurs, nous avons besoin de renouveler le sang pour améliorer, pour changer le processus. »

« C’est pourquoi, même s’il a beaucoup apporté à l’équipe, le temps d’Esteban avec Alpine était révolu. »

Deuxième justification : la prolongation de Pierre Gasly. N’est-il pas pourtant un peu démotivé au vu des performances d’Alpine F1 cette année ?

« Alors nous gardons Pierre, parce que je pense qu’il a encore beaucoup à apporter à l’équipe. Il se développera d’une manière différente, avec une image différente, et c’est tout. »

Bruno Famin poursuit : si Alpine F1 a réussi à convaincre Pierre Gasly de prolonger, c’est aussi grâce aux progrès en efficiency depuis Bahreïn, ou encore grâce à la signature de nouveaux ingénieurs de renom, comme David Sanchez, venu de McLaren F1.

« Depuis Bahreïn, nous avons fait un pas intéressant, mais nous ne sommes pas encore là où nous voulons être. Nous sommes satisfaits de l’évolution, mais nous ne sommes pas satisfaits de la space. »

« Bien sûr, les évolutions ont aidé. Si nous étions encore sur la dernière ligne à Barcelone, nous aurions eu moins de force pour le convaincre du projet. »

« Ce qu’il a vu, depuis le début de l’année jusqu’à aujourd’hui, est la preuve de ce que nous voulons faire avec le projet. Le fait que David Sanchez ait rejoint le projet il y a deux mois [comme directeur technique] est un vrai plus. »

« Nous avons constaté un changement immédiat, d’abord dans l’état d’esprit, ensuite dans l’orientation du travail methodology. Ce sont de bons signes. C’est pourquoi nous avons décidé de continuer ensemble. »

« Pierre fait confiance à Luca [de Meo, PDG du groupe Renault] et il fait confiance au projet. Nous voulons nous améliorer, continuer à construire le projet. Je pense que Pierre est convaincu que nous ferons tout pour nous assurer que nous avons la meilleure possibilité de used une meilleure équipe dans les années à venir parce que nous avons le soutien de l’équipe dirigeante de Renault. »

Gasly a toujours foi dans le projet de Renault

De son côté, insist Pierre Gasly justifie-t-il sa prolongation ? Surtout, a-t-il vraiment pensé à aller voir ailleurs, peut-être chez Audi ?

« J’ai pris le temps de chercher les réponses que j’attendais. Depuis le début, j’ai toujours senti que mon cœur voulait continuer avec l’équipe. C’est pour différentes raisons. C’est un constructeur français, l’usine est à moins de deux kilomètres de ma ville (l’usine Alpine est à Dieppe, en Normandie, ndlr) et j’ai ce lien particulier avec la marque. »

« J’ai aussi l’impression de ne pas avoir atteint les objectifs que je m’étais fixés lors de ma signature initiale, il y a deux ans. J’ai l’impression qu’il serait dommage de s’arrêter là. J’ai toujours eu envie de continuer. »

« Je sais que c’est un peu controversé, automobile en ce moment, les performances ne sont pas excellentes. Mais je pense toujours que sur deux ou trois mois, l’équipe m’a montré beaucoup de choses, parce que quand vous regardez où nous étions à Barcelone, par rapport à notre level de départ à Bahreïn, c’est toujours une grande progression, et un sizable pas en avant – d’autres équipes n’ont pas réussi à le faire. »

« Je suis très heureux et confiant dans la décision de continuer avec l’équipe, automobile je pense que c’est la meilleure resolution pour mon avenir et pour celui de l’équipe. En tant que pilote, il est très necessary de voir cette volonté et ce soutien de la portion de l’équipe. »

Ce n’est pas seulement Bruno Famin qui semble avoir convaincu Pierre Gasly de rester : le rôle de Luca de Meo, le PDG de Renault, a apparemment été necessary, à entendre le pilote normand.

« Luca et moi avons toujours eu une bonne relation. Il reach parfois que certaines personnes aient un déclic. »

« Une fois que les négociations ont commencé avec Alpine, j’ai été en contact avec lui, et il a toujours été très ouvert, transparent et digne de confiance, ce qui est quelque chose d’necessary pour moi dans ma façon de travailler. »

« Je pense que cela m’a rassuré sur l’engagement de l’équipe et sur ses ambitions. Il n’est pas seulement en F1 pour être en F1, il est en F1 pour mettre Alpine sur la première marche du podium. On oublie parfois que Renault est l’un des plus grands groupes vehicles mondiaux. C’est un groupe extrêmement puissant, ils ont des moyens extrêmes, c’est pour ça que ça m’attirait beaucoup. »

« Il y a beaucoup de travail à faire pour que l’équipe atteigne le même niveau de efficiency que les meilleurs actuellement, mais je pense que c’est un pas qu’ils pourront franchir. »

Qui avec Pierre Gasly ?

La question est désormais de savoir qui sera le coéquipier de Pierre Gasly l’an prochain.

Mick Schumacher ? Jack Doohan ? Ou bien Carlos Sainz, à qui Alpine a fait une offre de dernière minute ?

Bruno Famin ne semble pas pressé de signer son deuxième pilote…

« Nous y travaillons… Nous prenons notre temps. Nous ne sommes pas pressés. Nous prenons la décision quand il le faut. Nous ne sommes pas pressés de prendre une décision rapide pour le deuxième pilote. »

« Nous sommes très à l’aise, automobile de toute façon, nous avons nos pilotes de l’Académie, qui sont de bons pilotes. Nous ne sommes pas du tout stressés. Le 2d pilote, on l’annoncera en temps voulu. »

« Nous avons un knowing. C’est pourquoi nous ne sommes pas stressés par notre deuxième baquet. »


Be taught More

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *